Mardi 8 janvier 2 08 /01 /Jan 16:34
Hierarchiser ses émotions, ranger les sentiments dans la case correspondante, nettoyer le fouillis de l'âme; voilà le grand nettoyage de printemps que je dois faire règulièrement afin de garder pied.

Je classe soigneusement mes relations, chacun dans sa case. Les connaissances, les potes, les copains, les super copains et; sommet de la hiérarchie etheresque; les amis, l'amour.

A chaque case supérieure, le niveau d'amour ressenti augmente. Partant du simple interêt à l'amour plein en passant par la tendresse ou un amour amical; toute une palette de sentiments s'étale dans mon coeur, se déversant sur chacune de mes connaissances en fonction de la case qui leur est attribuée.
 
Rien ne dépasse, les cases sont ouvertes et chacun peut, en fonction de l'évolution de la relation, se voir changer d'attribution d'un moment à l'autre.

A chaque case une liste de critères prédéfinis qui, si ils ne sont pas tous parfaitement remplis, empèchent l'accession au rang d'ami, de copain ou autre.

Sauf qu'il y a une faille à mon système. Premièrement, il m'enferme et bloque les autres; il est super exigeant pour tout le monde (même si les autres ne le savent pas); mais surtout, il ne prend pas en compte l'inclassable.

Celui qu'on n'avait pas prévu, pas imaginé, pas envisagé parce que totalement inconnu au bataillon des sentiments.

Il y a à peu près un an, j'ai rencontré l'inclassable. De la connivence à la tendresse internetesque, la rencontre réelle a bouleversé l'ordre établi des choses.

Tsunami du coeur, mes émotions se sont perdues dans les flots effrayants de ce sentiment nouveau.

Communion de deux coeurs, de deux âmes; nous nous sommes reconnus. Mais d'où? De quand?
Deux "âmes jumelles" qui se trouvent et ne veulent plus se séparer.

Méli mélo de sentiments pour moi...Où, dans quelle case le mettre?
Moi qui ne donne mon amour qu'à la pipette, pourquoi l'ai je aimé de suite? Qui était il, d'où venait il pour pouvoir ainsi mettre à mal mon merveilleux système?

De l'émerveillement à la panique, tout un tourbillon d'émotions m'ont traversé l'esprit, me rendant tantôt folle de joie de connaitre une personne pareille, tantôt débordant de peur pour cette permission que mon coeur lui donnait de me faire souffrir...
Mon esprit fourmillait de questions sans réponse: comment est il possible d'aimer aussi vite, aussi fort? pourquoi rencontrer une personne qui, je le sais, me blessera un jour? 

La tentation de faire la morte, de fuir le plus loin possible de ce merveilleux danger fut forte à certains moments. Chercher l'erreur, traquer la faute, me donner une raison de le fuir; lui et le danger qu'il représentait pour mon coeur.

J'ai eu beau lutter, rien n'y a fait. Je le trouve beau, même dans ses failles et ses défauts...
Peine perdue; je suis vaincue par KO; je préfère me couper un bras que de me priver d'une immense partie de mon coeur...
Pourtant, il me blesse, me heurte; bien malgré lui. Je voudrais lui tourner le dos, le détester de me faire du mal; mais j'en suis incapable...

Et en même temps, il est le lien vers la vie; la clé qui me manque pour ouvrir ces portes closes, la force que je ne voulais plus avoir pour affronter mes craintes.

Mais il reste l'inclassable, celui qui a fait naître en mon coeur un sentiment nouveau, étrange et addictif; ce sentiment tellement similaire à l'amour dénué de toute attirance sexuelle.

Il n'y en a qu'un comme lui, et la force de mes ressentis à son égard déborderaient largement; alors, je n'inventerai pas de case nouvelle; puisqu'au fond; il est toutes les cases à lui tout seul...










Par ether-et... - Publié dans : Mes amours
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés