Lundi 14 janvier 1 14 /01 /Jan 14:33

undefined  

 

Nous avons tous dans notre médiathèque personnelle un ou plusieurs films que l'on peut voir et revoir sans jamais d'en lasser.

Pour ma part, j'ai deux films que je regarde et regarde encore depuis plus de dix ans. je les aime toujours autant.

Les cassettes vidéos s'abimant, j'ai dû en acheter de nouveau; puis; à l'ère du DVD, je me suis offert mes films sur ce support. Le côté fabuleux; c'est qu'enfin, je peux les voir en version originale; et ça; c'est fabuleux!!

Le premier de mes films cultissime; c'est Autant en emporte le vent.

Adapté du roman de Margaret Mitchell, ce film grandiose a été un enfer à tourner. Le casting très difficile, plusieurs metteurs en scène se sont succédés, le script changeait tous les jours...

Sorti au cinéma en 1939 à Atlanta, il n'est paru en France qu'en 1950.

C'est donc l'histoire de Scarlett O'Hara ( Vivien Leigh) , super peste sudiste de 16 ans; jolie comme un coeur et qui le sait, qui fait tourner la tête de tous les garçons du coin, qui en profite au maximum. J'adore!! Elle les mène par le bout du nez; c'est excellent!!

Le seul à résister à ses charmes; c'est Ashley Wilkes (Leslie Howard). Et ça, la miss Scarlett; ça la rend dingue d'autant qu'elle est "amoureuse" de lui...
Mais le supra fade et mou du genou Ashley va épouser Mélanie Hamilton (Olivia de Havilland) sa cousine. Cette dernière est l'incarnation même de la tolérance, de la gentillesse. A tel point qu'on a même envie de la secouer comme un prunier pour lui dire de réagir... 
Passe par là le cynique et terriblement charmant Rhett Buttler; ajoutez la guerre de sécession qui éclate et vous avez la trame du film.

Ce qui me fait craquer dans ce film (à part Clark Gable en Rhett Buttler) c'est le caractère incroyable de Scarlett.

Pour arriver à ses fins; elle ne recule devant rien. Elle épouse le fiancé de sa soeur par interêt, balaye d'un revers de main l'idée de faire bosser des galériens, se moque totalement de ce qu'on pourrait penser d'elle.

L'objectif est de séduire Ashley et de faire vivre sa famille qui a tant souffert de la guerre.

Hormis le "taratata" culte qu'elle dit à tout bout de champ, elle dit deux phrases dans ce film qui m'ont servi dans la vie.

- "j'y penserai demain" très utile pour ne pas se prendre la tête. A dire tous les jours jusqu'à ce que le problème n'en soit plus un. Attention, utiliser avec modération, totalement inefficace sur les gros problèmes.

- "demain est un autre jour". Refile un peu d'espoir quand on a envie de se mettre la tête dans les WC et de tirer la chasse d'eau.

J'aime aussi le fait qu'il n'y a pas de fin heureuse; elle se retrouve seule; face à ses erreurs, réalisant qu'elle aime son mari (Rhett) alors qu'il la quitte.

J'aimerais bien avoir un peu de ce caractère en acier trempé; cette capacité à ne pas se soucier de ce que pense autrui, cette possibilité de ne pas se laisser atteindre par le malheur d'autrui.
Je ne voudrais pas lui ressembler; mais être un peu moins les pétales de la rose pour en être un peu plus les épines... 

Par ether-et... - Publié dans : Les arts et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés