Mardi 30 septembre 2 30 /09 /Sep 15:33

 Mercredi 10 septembre. Je me lève, bien décidée à affronter la séance du jour le plus efficacement possible.

La présence de mes parents pendant une semaine m'a revigoré.

Midi moins quelques brouettes, le téléphone sonne. Je vois que c'est ma mère, et je souris déjà en me disant que la bonne veilleuse qu'elle est vient me souffler de l'amour et de l'énergie avant que je ne voie mon psy.

Je décroche, et très vite, je sens que quelque chose n'est pas comme d'habitude. Elle me dit assez rapidement qu'elle a quelque chose à me dire...

Curieuse; et à des années lumières d'imaginer de qu'elle va m'annoncer, j'attends la nouvelle.

Fidèle à elle même, elle énumère tout par le détail...

- Tu sais que ton père est allé voir ta demi soeur hier?

- Oui, tu me l'as dit hier, maman...

- Et bien il a parlé de toi et ton demi frère. Ta demi soeur pense peu probable qu'il t'ai fait des attouchements, mais elle croit volontiers qu'il te frappait.

- Elle pense bien ce qu'elle veut maman, je n'ai rien à lui prouver.

- Attends, Ether, quand ton père est parti, elle a appelé son frère et lui a posé la question.

-.......................................oui ?......................................

- Il semblerait qu'il n'était pas seul, mais il a avoué qu'il t'avait frappé et quand elle lui a demandé pour les attouchements, il lui a dit qu'il s'etait bien passé quelque chose mais qu'il ne pouvait pas en parler maintenant. Mais on dirait qu'il le vit mal, qu'il en a déjà eu des nuits blanches.

-.............................................................................................................................................................

- Tu es là ma chérie?

Oui, je suis toujours à l'autre bout, accrochée à mon téléphone comme à un rocher. Ma main tremble contre ma joue et ma gorge se serre.
Ma tête se met à tourner, je ne sais plus rien, je ne comprends plus rien.

En moi, c'est un tremblement de terre, tout bouge, des émotions se trouvent propulsées les unes après les autres, comme des jets de feu; des pensées s'agitent dans tous les sens, se contredisant les unes les autres, mon corps se révolte, secoué de tremblements, de bouffées de chaleur, de frissons...

Ma mère me passe mon père au téléphone; après tout, c'est lui qui est à l'origine de cet aveu inesperé.

Il m'explique très calmement tout ce que ma demi soeur lui a dit plus tôt, que mon demi frère semblait assez malheureux de ses actes, qu'il avait mauvaise conscience...

Moi, j'écoute et comprends petit à petit ce que celà signifie pour moi.

Enfin; 27 ans plus tard, on sait que je n'ai jamais menti. Même si mes proches me croyait, je sais qu'il pouvait persister le "doute raisonnable".

Enfin, il n'a plus lieu d'être, ce doute.

Enfin, 27 ans plus tard, s'ouvre devant moi une porte à peine envisagée pendant ces longues années: celle du pardon.

Enfin, 27 ans plus tard, j'apprends que celui qui a brisé une partie de moi ne vit pas bien ses actes.

Enfin, 27 ans plus tard, je me sens légitime, je ne m'excuse plus, je ne doute plus de ma mémoire.

 

Cet aveu inattendu me libère de l'acte auquel il est relié. Je ne ressens plus de tristesse, plus de haine, plus de rancoeur.
Ne tourne en boucle dans ma tête qu'une phrase:

" Je vais lui parler, lui dire le mal qu'il m'a fait. Et s'il s'excuse, je le pardonnerai. En lui donnant mon pardon, je me pardonnerai à moi aussi"

Mon père comprends bien ce qui se passe en moi et rassure la partie de moi qui craint que la confrontation n'arrive trop vite. Il me dit que effectivement lui parler serait une bonne chose; mais que j'ai le temps, que lorsque je serai prête à celà, il sera à mes côtés.

Je raccroche le télephone, tremblant de la tête aux pieds. Les larmes coulent sur mes joues en cascade. Mes émotions sont tellement fortes à ce moment là, que je ne parviens plus à penser.
Je me sens libérée, j'entrevois devant moi quelque chose que je n'avais jamais osé imaginer.

Une vie, une autre vie; sans "ça".

Je ne sais pas comment la vivre, mais je sais bien qu'elle ne peut être que mieux.

Je suis pleine de gratitude envers ma demi soeur qui a osé affronter son propre frère, j'apprécie qu'il ait avoué, qu'il m'ait ainsi offert ma légitimité.

Je me sais maintenant capable de ce pardon jusqu'alors impossible; et c'est dans ce tourbillon d'émotions que je me rends à ma séance d'EMDR...

Par ether-et... - Publié dans : Viols et conséquences
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés