Dimanche 2 août 7 02 /08 /Août 22:49
Je pensais vraiment que ça allait être naturel et facile, que tout coulerait de source.
Même si toujours, un coin de mon esprit me mettait en garde... Attention ma chère, on ne change pas de peau si aisément.

Découvrir celle que je suis m'a pris du temps. Ce fut un processus difficile de se découvrir dépouillée de mes vieux réflexes protecteurs, de mes angoisses, de mes terreurs.

 Je pensais sincèrement que j'avais terminé ma mue, que le papillon que je voyais s'était débarrassé définitivement de sa chrysalide.

Je me trompais...
Comme je le dis depuis longtemps, mon problème majeur est la relation à l'homme.
Hormis Stéphane, mon grand amour, jamais je n'ai vécu de relation épanouissante. De celle qui vous rend lumineuse de bonheur, qui vous fait sourire tous les matins parce que vous aimez et qu'on vous aime en retour.

L'amour a fini par rimer avec distance, pleurs, souffrance, déchirement, tromperie, mensonges.
Mais rien de celà ne m'importait vraiment du moment que je n'étais pas seule. Mon inconscient se complaisait dans ces relations destructrices, canibales de l'ego, engloutisseuses de l'estime de soi.
Pis, je pense que je les choisissais très consciencieusement, afin de ne pas prendre le risque de vivre une vraie et belle histoire.


Ma perception de l'amour; qu'il soit amical ou non, est biaisée depuis toujours.
Il me fallait tellement de temps pour me laisser approcher, toucher, émouvoir... J'attendais la tuile, le coup de vache, le poignard fiché entre les omoplates...



Inkan et Chut furent des artisans acharnés pour me prouver que je pouvais avoir confiance, que celle que j'étais méritait leur amour, leur attention.
J'ai fini par croire sincèrement à leur attachement envers moi. Même si j'en suis toujours surprise et que je ne comprends pas bien le pourquoi du comment...
Mais fi de celà, je ne sais pas entièrement pourquoi je les aime, à quoi me sert il de savoir pourquoi ils m'aiment...

En revanche, lorsqu'il s'agit d'un homme, hétéro, bien élevé, gentil, respectueux, intelligent.... j'ai encore du mal.
Mon nouveau moi est séduite par la personne en face, mais je ne comprends pas le lien.

Qu'est ce qui fait qu'une personne comme ça puisse ne serait ce que me voir?
Est ce parce que c'est un ami de mon frère et que, politesse oblige...
Est ce que derrière ses qualités se cache l'homme que j'ai toujours connu, le prédateur?
Pourquoi il m'aime bien?
Et surtout, comment dois je me comporter???



Spontanément, je me positionne en amante potentielle, prête à répondre aux désirs du monsieur. Parce que bien conditionnée...
Et ensuite, je me noie dans mes contradictions. Il me plait, mais je ne m'imagine pas avec lui. J'ai envie mais je veux pas vraiment. Il est avec une autre et ça ne me fait pas mal...

Pourtant, je suis mal. Mais pas pour les raisons qui se devraient d'être...
Je suis mal parce que je me prends ma solitude dans la figure.

Parce que quand l'autre a le choix entre moi et une autre, il va vers l'autre.
Moi, je ne suis que la bonne copine, la marrante, sympa. Mais pas une femme entière.
Comme une fleur de lys tatouée au fer rouge dans ma chair?

Ether reste "non aimable"...

Je pense "normal, je suis vieille, moche et grosse", mais le constat blesse. Profondément.
Parce que je n'en peux plus d'être seule, parce que cet amour dont je parlais, je le veux.
J'essaie, j'essaie vraiment (je te jure Nath), mais ça marche pas.

Je reste moi....




Par ether-et... - Publié dans : Mes amours
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés