Un peu mystique...

Mercredi 2 janvier 3 02 /01 /Jan 20:34
Premier janvier difficile du peu de sommeil, de la lourdeur des mets ingérés, de l'alcool bien lentement évacué.
Mal de tête, réveil contrariant, travail léger mais torturant.

Fin de journée alitée, sieste méritée, puis sommeil perturbé.

Que de cauchemars en ce moment! Toujours à la même heure, je me réveille, trempée de sueur, tremblante. 1h36, une nuit sur deux depuis deux semaines et demie; je fais de ces rêves qui vous laisse apeurée pendant deux heures, immobile dans le noir, la respiration tellement controlée que l'on finit en apnée.

Quel est ce démon en moi qui se manifeste la nuit, troublant mon sommeil, perturbant mes journées, malmenant mon esprit?

Je rêve de démons. Ils m'attaquent. Ou plutôt, ils attaquent les gens autour et je tente de les en empècher.
Mais toujours; alors que je commence à lutter, leur force m'écrase et je me réveille en sursaut. J'ai peur, je regarde l'obscurité de ma chambre; guettant le moindre signe anormal, la moindre lueur inexplicable, le moindre bruit effrayant.

Rien, rien ne se manifeste à moi; mais la peur est plus forte que le sommeil et je reste là; immobile; à épier cette chambre que je connais pourtant si bien.

Je crois que les rêves ont une signification, mais là, je cale. Pourquoi cette fréquence, pourquoi cette différence dans les scénarii alors que la force du démon va crescendo?

Le rêve de cette nuit m'a amené un adversaire bien plus coriace, bien plus puissant que moi.
J'en étais tétanisée au réveil. Impossible de bouger un bras ou même une main...

Je crains de m'endomir et de  découvrir le prochain cauchemar. Je crains le sommeil et le réclame en même temps à corps et à cris.

Ils m'épuisent.



Par ether-et... - Publié dans : Un peu mystique...
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 29 décembre 6 29 /12 /Déc 13:24

poisson.jpg



Le poisson, c'est bon. Bon, ok, celle là, elle était facile, mais j'avais envie de la faire...

Même s'il existe une quirielle de poissons différents, ils ont quasiments tous des points similaires les uns aux autres.
Ils puent ( si, si ça chlingue un poisson), ils sont super difficiles à attraper si on n'est pas armé, ils se laissent toujours capturer par des artifices dangereux pour eux, ils savent nager en eaux troubles et sont incapables de survivre hors de leur milieu.

Ca; c'est le poisson qu'on mange ou qu'on regarde dans un bocal, quel que soit la taille du bocal.

Mais il existe une autre sorte de poissons.  Celle de l'astrologie.
Et coup de bol ou pas (je ne me suis pas encore décidée à ce sujet), je suis un poisson.

Et c'est amusant de constater que ce que l'on peut appliquer au poisson d'eau s'applique également aux personnes du signe du poisson.

En tous cas; c'est valable pour moi. Pour m'attraper, il faut vraiment se lever tôt, je suis irrémédiablement attirée par ceux qui me veulent du mal, je suis coutumière du fait de continuer à avancer malgré l'adversité et je suis perdue si on m'enlève tous mes repères.

Le poisson dans l'astrologie; c'est un être un peu mystique, qui croit à une quantité de choses invisibles, inaudibles pour la majorité des gens. Ils sont d'une sensibilité poussée à l'extrème, ils sont un peu fuyants, rêveurs, peu terre à terre, savourant leur monde intérieur bien plus que la réalité, romantiques, et, il faut bien l'avouer; un peu fainéants.

J'ai beau changer de support, à chaque fois que je lis un descriptif du poisson, je me retrouve entièrement dans ce que je lis.

Rêveuse, idéaliste, ayant bien du mal à gèrer le quotidien une fois sortie de mon milieu professionnel, je me sens navigant tantôt en eaux hostiles, tantôt à contre courant, d'autres fois à l'aveuglette.
J'ai du mal à affronter la réalité et ses conséquences sur une vie, je fourmille de rêves et d'histoires qui m'aident à m'endormir le soir.

Pour me protèger de la réalité trop dure, je m'enferme dans mes univers, dans mes livres, mes films et mes musiques que je module à ma convenance.

Bavarde extrème, je peux aussi bouder le télephone que je laisse sonner sans scrupule ou refuser d'ouvrir une porte qui sonne. 
Rien ne délimite mes extrèmes; je peux être euphorique une seconde et pleurer la seconde suivante.

Alors, oui, le poisson, c'est bon.

Mais aussi, le poisson; c'est con......

Par ether-et... - Publié dans : Un peu mystique...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés